[Andorre 2017] Santa Coloma, Andorre-la-Vieille, Lac d’Engolasters

Nous avons profité de notre séjour en Catalogne pour remonter vers la petite principauté d’Andorre. Avec notre Routard nous avons repéré quelques points d’intérêt parmi tant d’autres. Nous avons tout d’abord commencé par le petit village de Santa Coloma où l’on retrouve notamment cette ancienne église. Elle peut bien sûr être visitée.

Nous continuons notre périple en voiture jusqu’à Andorre-la-Vieille. Nous n’étions plus très loin en quittant l’église. Nous cherchons donc une place dans le parking souterrain sous la Plaça del Poble. Nous descendons à pieds vers la vieille ville où l’on se poste devant la statue du Cardinal Joan Baptista Benlloch i Vivó, co-prince d’Andorre de 1906 à 1919. On la retrouve devant l’église Sant Esteve.

On continue notre visite en descendant le long de l’Avenida Meritxell pour arriver au niveau de la Valira. On y retrouve une sculpture de Salvador Dali, “The Nobility of time“, ou “La noblesse du temps” en français dans le texte.

En continuant à l’est sur l’Avenida Meritxell on trouve de nombreux magasins où faire du shopping. Inutile de dire que nous sommes repartis avec quelques vêtements… Les prix ne sont malheureusement pas beaucoup plus intéressants que chez nous même s’ils sont inférieurs.

Au croisement de l’avenue et de la CG-3 nous décidons de prendre à droite sur cette dernière. Nous avions repéré une pizzeria dans le guide: il s’agit de la Pizzeria Angelo. Au menu : de la charcuterie italienne et des pizzas ! Plutôt pas mal. Nous continuons ensuite notre route jusqu’à un bâtiment plutôt étrange en terme d’architecture. Il s’agit en fait d’un complexe sportif.

Nous retournons donc vers la voiture en longeant la Valira. Nous terminons notre journée en nous rendant au Lac d’Engolasters où de nombreuses randonnées sont possibles. On voit malheureusement que la chaleur a eu un effet assez négatif vu le niveau de l’eau.

Un long chemin nous attend pour retourner du côté de Sant-Feliu de Guixols, chez nos amis espagnols. Sur la route en repartant on peut s’arrêter sur le côté pour observer Andorre-la-Vieille. Impressionnant !

Nous repartons donc par la frontière française cette fois, pour un peu découvrir un autre côté des Pyrénées. Inutile de dire que la route est plutôt désagréable : routes étroites et nombreux tournants vous attendront avec le sourire… Ou pas.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *