[Écosse] Road Trip pt. 1 : du Loch Lomond à Oban

Nous débutons notre première journée de Road Trip en direction d’Oban. Nous récupérons donc la voiture vers 8h en ce début de mardi. Nous sommes passés par l’agence Arnold Clark, en passant par leur site interne de réservation Celtic Legend. Le principe est très simple : vous choisissez la catégorie de voiture que vous désirez conduire, vous indiquez s’il vous faut ou non une assurance pour réduire la franchise à 0£, et… c’est tout. Il n’y a pas de mauvaise surprise : vous recevez le prix par e-mail et vous payez le tout sur place par carte de crédit. De plus il n’y a pas de caution déraisonnable à payer ni de supplément pour un deuxième conducteur. Évidemment le prix est plus élevé par rapport à d’autres compagnies de location mais en cherchant un peu vous verrez que c’est celle-ci qui ressort le plus d’après les expériences.

Notre première destination est le village de Luss. Recommandé par le guide du Routard pour son côté pittoresque, celui-ci est situé dans la région d’Argyll & Bute, au bord du Loch Lomond. Il fait en fait partie de ce qui est dénommé le Loch Lomond & Trossachs National Park. Cette étendue composée de collines et de ce grand lac propose des randonnées de toutes sortes, et bien sûr des paysages à couper le souffle. Il y en aura donc pour tous les goûts !

Le petit village fleuri est donc notre première étape. Nous nous garons donc au parking situé juste avant la fin du village, sur la route parallèle à la A82. Nous regardons donc la carte à l’entrée du magasin histoire de voir où nous sommes et ce qu’il y a à découvrir dans les alentours. Nous nous promenons dans les petites ruelles où l’on peut voir de nombreux cottages comme sur la première photo ci-dessus. La rue principale mène à jetée.

En empruntant la seule rue qui va vers le sud du village, après le Luss Smokehouse Shop, on tombe sur cette énorme croix. Celle-ci a été érigée en mémoire de St Kessog, qui a amené la chrétienté à Luss en l’an 510. Pour les intéressés sachez qu’un long sentier a été prévu, sur lequel vous découvrirez de nombreux panneaux détaillant les lieux de pèlerinage à travers le monde (quelque soit la religion), Luss en faisant partie. A voir également en revenant sur vos pas : la paroisse et le cimetière.

Avant de repartir nous prolongeons la durée de notre parking pour nous permettre de faire un petit tour de pédalo sur le lac. Une petite demi-heure permet presque d’atteindre les ilots que l’on peut voir sur notre droite lorsqu’on regarde depuis la plage. Il faudra compter 15£ pour la location si mes souvenirs sont bons… donc c’est un petit peu cher mais autant en profiter quand le temps le permet.

Nous reprenons donc la route – en conduisant toujours bien à gauche, c’est important – en direction d’Oban, en repartant vers le nord toujours sur la A82. Sur notre route nous voyons un panneau qui indique la direction vers les chutes de Falloch. Cela éveille notre curiosité… Nous décidons donc de tourner à droite vers le petit parking prévu. Ouf… il reste 2-3 places, profitons-en.

Voilà un décor bien différent : pas de vue dégagée ici, nous sommes dans la forêt et nous marchons le long d’une petite rivière, qui porte le même nom que la vallée et les chutes. Seuls de petits insectes ont décidé de nous casser les pieds. Vous connaissez les midges? Cela ressemble à de petites mouchettes qui ont pour seul intérêt de vous piquer à tous les endroits visibles de votre corps, et particulièrement les mains. Fort heureusement nous n’avons ressenti aucune démangeaison par la suite, alors qu’il était vivement recommandé de s’équiper d’un calming stick.

Après quelques minutes on arrive à cette très belle chute d’eau, qui donnerait presque envie de se baigner. Celle-ci mesure +- 9 mètres de haut. Cette petite balade est très facile à faire et est idéale s’il faut se dégourdir les jambes.

Toujours sur la A82 vers le nord vous aurez l’occasion de vous arrêter pour profiter de la vue – dégagée espérons-le – sur le Ben More. Sur la droite on aperçoit une ligne de chemin de fer où l’on pourra de temps en temps voir un train passer à flanc de colline. Nous continuons sur la même route et faisons un détour par la B8074, qui est une Single Track Road parmi tant d’autres.

Sur ces routes il faudra redoubler de prudence en matière de conduite. Et surtout très vite apprendre où et quand se ranger quand il s’agit de croiser quelqu’un, car les écossais sont bien plus habitués que nous à force de les emprunter… Bref sur la route nous aurons l’occasion de nous arrêter quelques fois le long de la rivière Orchy.

Après un bout de route sur la A85, nous empruntons une petite route depuis Taynuilt. Nous sommes de nouveau tombés dans le “piège” des petites routes étroites… Sauf que finalement c’est bien plus amusant car plusieurs fois nous aurons l’occasion de traverser des cattle grids, aussi appelées des barrières canadiennes, qui permettent de garder les animaux dans une zone délimitée tout en laissant les véhicules et piétons y accéder. Nous croisons donc sur notre route des chèvres, des moutons mais aussi ces amusantes vaches… les Coos! On sait les reconnaitre très facilement grâce à leurs très longs poils… ou pourrait-on presque dire… des cheveux ?!

Nous arrivons vers 17h40 à notre logement pour la nuit, un charmant Airbnb situé dans les hauteurs de Glencruitten, à une quinzaine de minutes de la ville d’Oban.Nous déposons nos affaires et la propriétaire des lieux nous fait rapidement visiter l’appartement. Nous disposons donc d’une chambre, un salon avec TV & Netflix, une cuisine bien équipée, ainsi qu’une salle de bains avec baignoire et WC. Idéal pour passer plus qu’une nuit à Oban et ce à très bon prix.

Pour terminer la journée nous décidons de suivre l’une des balades recommandées par le Routard. Nous prenons donc la voiture pour nous rendre plus au sud du côté de l’île d’Easdale. Nous empruntons tout d’abord le plus vieux pont qui traverse l’atlantique, le pont de Clachan-Seil. Il a été construit entre 1792 et 1793 et mesure environ 22 mètres de long.

Nous continuons notre route vers le village d’Ellenabeich, que l’on appelle souvent Easdale alors qu’il s’agit en fait du nom de l’ile juste en face. Les deux sont souvent confondus. Nous garons notre voiture dans le seul parking du village, situé le long des collines, à l’écart de ce que l’on pourrait appeler un “centre“.

En face l’ile d’Easdale, uniquement accessible en ferry. Malheureusement il est trop tard pour emprunter celui-ci. Pour information le trajet aller-retour ne coute que 2£.

Après toutes ces balades nous décidons d’aller boire un verre à Oban. Nous nous garons en face de la gare ferroviaire puis nous marchons jusqu’au port. On aperçoit la structure en forme de Colisée, qui est en fait la McCaig’s Tower. Alors que les plans incluaient un musée et une galerie d’art, la construction a été arrêtée lors du décès de son bâtisseur, le riche banquier John Stuart McCaig.

Avant d’aller dormir, on se pose près du port pour profiter du soleil qui se retire tout doucement. Et on pense très fort au repos que l’on va prendre avant d’entamer la deuxième partie de notre Road Trip, qui va être bien mouvementée. Au programme : du vent, de la pluie, de beaux paysages, encore de la pluie, d’autres paysages, et bien sûr,… encore un peu de pluie, tiens!

Airbnb chez Doreen



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *