[Écosse] Road Trip pt. 3: de Skye à Inverness

Notre séjour sur l’île de Skye touche déjà à sa fin et nous manquons évidemment de temps pour tout faire. On le sait, pour parcourir l’île sans trop de pression il faudrait compter deux à trois jours de plus au minimum.

En reprenant la A863 depuis Drynoch nous redescendons la vallée pour arriver au Sligachan Old Bridge. On dit que l’eau qui coule sous ce pont est enchantée. L’endroit offre également un magnifique point de vue sur les alentours.

Même quand cela se couvre à nouveau on profite de la vue. Aujourd’hui on a plus de chance : il y a beaucoup moins de pluie même si le temps est plutôt changeant. On peut passer d’une éclaircie à un temps couvert en une quinzaine de minutes. Heureusement nous sommes équipés et tout est dans la voiture à quelques pas en cas de besoin.

Nous restons quelques minutes près de la rivière avant de reprendre la route vers la petite ville de Portree plus au nord. On en fait vite le tour, et ce qui nous intéresse plus particulièrement c’est le petit port où l’on retrouve une rangée de charmantes maisons colorées.

Nous retournons donc sur le parking de l’autre côté du port et repartons vers le nord de la ville pour faire le plein d’essence. A ce propos, il existe peu de stations sur l’île, donc prévoyez de faire votre plein au bon moment. Une fois le réservoir bien rempli, nous empruntons la B885 en direction du château de Dunvegan. Pour ne pas changer, il s’agit d’une Single Track Road. On commence à avoir le truc pour les “passing places“. Un coup on passe, un coup on laisse passer. Il faut compter une bonne heure pour arriver à destination.

Nous ne prenons le ticket que pour l’entrée dans les jardins, qui s’élève déjà à 12£ par personne. Il faudra rajouter 7£ par personne pour faire la petite balade en bateau qui vous emmènera voir les phoques sur les berges du loch. Les jardins et le château appartenaient et appartiennent toujours au clan MacLeod, aujourd’hui représenté par une association. Après la promenade dans les jardins nous nous aventurons le long du loch sur la gauche du château. Grâce au zoom de mon second objectif nous pouvons apercevoir quelques phoques sur leur petit ilot en plein milieu de l’eau.

Ils vivent très certainement leur meilleure vie. On en profite pour se moquer (un peu) des gens qui ont pris le ticket pour la “croisière” même si eux sont assis et étaient plus sûrs que nous de voir les phoques. Le karma était clairement de notre côté.

On revient au château en faisant attention car les rochers sont glissants et le chemin boueux. On ne voudrait pas terminer avec les jambes cassées, tout se passe si bien pour l’instant. Il est presque midi, nous roulons vers Coral Beach encore plus au nord. Il faut par contre laisser la voiture sur le parking (mal aménagé) de Claigan et s’y rendre à pieds. En prenant quelques photos il faut compter environ une demi-heure pour arriver à destination.

Au bout de quelques minutes on peut grimper sur une bute pour profiter du point de vue. Nous ne sommes plus très loin !

Et voilà, nous y sommes. Alors que nous pensons évidemment à une plage de sable fin c’est bien du corail blanc écrasé qui constitue celle-ci, d’où le nom… Logique. L’eau est limpide, c’est impressionnant. Quant au temps il est plutôt clément en ce début d’après-midi : le soleil est de la partie et on peut même se promener un peu en t-shirt ! Nous n’avons rien prévu à manger mais le lieu semble idéal pour un pique-nique. Après cette bouffée d’iode nous marchons sur le même chemin en sens inverse. On repasse dans le gigantesque habitat des moutons pour revenir au parking. Pendant dix minutes nous (et d’autres personnes) nous battons pour savoir qui rentre ou sort du parking. Il faut alors reculer jusqu’à l’entrée tout en évitant les nids de poule. Plutôt sportif: on peut dire merci à la caméra de recul et aux différents capteurs de la voiture.

Après toutes ces difficultés nous nous dirigeons vers Neist Point, le point le plus à l’ouest de l’Écosse. On repasse près du château de Dunvegan, et au niveau de Lonmore on tourne à droite sur la B884. Le trajet complet depuis Coral Beach dure une bonne heure… puisqu’on enchaine les routes à voie unique.

On profite de la vue plutôt que de descendre jusqu’au phare. Le pull et la capuche sont de nouveau nos amis car il y a énormément de vent. Par contre cela ne semble pas gêner ce mouton. Malheureusement l’horloge tourne et il faut déjà partir… La route est encore longue jusque Inverness. Nous reprenons la B884 puis la A863. Nous repassons près de notre logement puis à côté de l’hôtel en face du vieux pont de Sligachan. Cette fois nous tournons à droite au carrefour.

Nous quittons donc l’île par la A87, la seule route qui la relie au continent et par laquelle nous étions arrivés le jour avant. A hauteur de Dornie nous nous arrêtons au château d’Eilean Donan pour prendre quelques photos. C’est l’un des châteaux les plus photographiés d’Écosse.

Direction Fort Augustus pour la suite de nos aventures. Nous ne nous y arrêtons pas et décidons de prendre la B862 le long de la rive est du loch Ness. Sur le point le plus haut vous pourrez apercevoir le lac, le paysage est assez beau. Faites une pause au loch Tarff avant de continuer ou pour faire pipi dans la nature. Si vous avez le temps il y a aussi quelques promenades à faire à Foyers, dont une pour aller admirer des chutes d’eau. Celles-ci sont recommandées par le guide du Routard. L’endroit est plutôt joli. Nous continuons jusqu’à Dores, tout au nord du lac et décidons de nous y arrêter. Vous trouverez sur la plage la caravane d’un ex-graphiste ayant tout abandonné pour dédier sa vie à la recherche de Nessie.

C’est l’occasion aussi de profiter d’une vue dégagée sur l’entièreté du lac… dont on ne voit finalement pas le bout tant il est long! On parle de 36 à 39 kilomètres de long tout de même (selon les sources). Nous ne voyons pas de monstre au loin. Peut-être tout simplement parce qu’il n’existe pas ? Mais chut, il ne vaut mieux pas dire ça là-bas, je pense que les écossais tiennent à leur légende.

Une éclaircie se présente… et cela permet d’avoir une superbe lumière. On regarde les maisons le long du lac et on se dit qu’on ne serait pas mal ici ! On ne se baignera pas par contre car il ne fait pas si chaud.

Après une vingtaine de minutes sur place il est temps de reprendre la route jusqu’à notre logement à Inverness. Il s’agit d’un B&B que l’on a déniché sur… roulements de tambours… Airbnb. Il est un peu excentré mais en voiture on se retrouve très vite au centre de la ville et les parkings ne sont pas excessivement chers. Il propose deux chambres (et une salle de bains à partager), nous n’étions d’ailleurs pas les seuls sur place. Karen, l’hôte, est très accueillante et nous explique bien ce qu’il est possible de faire dans la région.

Nous passons la soirée à Inverness où nous décidons de manger. Nous garons la voiture sur le parking de la cathédrale Saint-Andrews. Nous marchons sur les quais et sur la colline on peut apercevoir le château d’Inverness.

Nous trouvons par chance une table dans le restaurant The Mustard Seed. Celui-ci a pris place dans une ancienne église. Le lieu est un peu bruyant mais l’ambiance est chaleureuse et le cadre original. De plus on y mange très bien et les prix sont raisonnables. Au menu, découverte de la panna cotta de chèvre, et du canard avec sa sauce au vin en suggestion. Top!

Une fois ce copieux repas terminé, la digestion se termine dans les petites ruelles de la ville. Nous passons près du plus vieux pub de Inverness – Gellions – où l’ambiance semble au rendez-vous. De plus la pancarte à l’extérieur est assez humoristique. Visuellement on adore.Malheureusement nous sommes bien trop fatigués que pour en profiter comme il se doit, donc nous rentrons prendre une bonne douche… puis direct au lit ! Notre aventure n’est pas encore terminée. Avant de nous endormir nous envoyons un petit message à notre hôte Karen pour lui donner nos choix pour le petit déjeuner du lendemain (10£ par personne). On se réjouit. Puis on s’endort.

Airbnb de Karen



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *