[Écosse] Road Trip pt. 4: de Inverness à Stonehaven

Nous sommes vendredi : une nouvelle journée commence. Après un repos plus que mérité il faut reprendre la route… mais avant ça nous prenons un petit déjeuner avec Karen. Pour 10£ par personne on se fait gâter par notre hôte qui nous concocte de bonnes petites choses avant de partir. Ce serait fâcheux de s’en aller l’estomac vide. Après avoir remballé nos quelques vêtements nous entrons dans la salle à manger… qu’est-ce que ça sent bon! Karen fait des allers-retours vers et depuis la cuisine.

Nous avons alors l’occasion de papoter un peu lorsqu’elle revient voir si nous avons apprécié la première partie et elle nous donne quelques informations au passage. Bien sûr nous avions déjà nos idées en tête mais elle nous rajoute un peu de lecture le temps d’avaler notre café et le pain aux épinards encore chaud. Si vous n’avez rien prévu de spécifique: il y a soit la route des châteaux, soit la route du whisky. On compte une quarantaine de distilleries dans la région de Speyside, et des dizaines de châteaux dans l’Aberdeenshire. Bref, une journée ne sera clairement pas suffisante si vous êtes fan de l’un ou l’autre… voire les deux!

Dans notre cas notre première étape nous amène à la distillerie de Glen Grant, dans le village de Rothes. Bien qu’il soit conseillé de réserver sa visite par téléphone nous décidons plutôt d’y aller à l’arrache. Par chance, nous arrivons à temps pour la visite de midi. Cette distillerie fondée en 1840, ayant notamment appartenu à Ricard, a terminé dans les mains de l’entreprise italienne Campari. Après une brève découverte des extérieurs et des jardins on rentre dans le vif du sujet pour en apprendre davantage sur la technique de fabrication du whisky qui leur est propre.

Outre quelques similitudes de fabrication avec d’autres producteurs et des obligations légales, certaines de leurs techniques ne peuvent malheureusement pas être détaillées à l’aide de photos. On s’émerveillera devant les huit alambics présents, mais aussi devant les impressionnantes cuves de fermentation. Que serait évidemment une visite de distillerie sans goûter au produit final ? La visite guidée se termine par une dégustation (facultative of course) de deux verres. D’abord on découvre ce qu’ils appellent leur whisky “de base”, 10 ans d’âge à 40%. Le second un 16 ans d’âge. Si vous le désirez il vous sera proposé de reprendre avec vous ce que vous ne voulez pas boire, dans des contenants appropriés, histoire de ne pas reprendre le volant dans un état d’ébriété.

Nous quittons alors la distillerie après une bonne grosse heure sur place. Notre prochaine destination : Fyvie Castle, l’un des principaux châteaux de l’Aberdeenshire. Celui-ci est d’ailleurs conseillé par de nombreux guides, dont le Routard mais pas que. Depuis la distillerie il faut compter une grosse heure et demi pour atteindre notre destination.

On rentre dans l’immense domaine du château et rejoignons le parking en roulant au pas pour ne pas déranger la faune présente (et parce que les panneaux l’obligent). Nous arrivons alors au parking qui est payant (quelques piécettes suffiront, 3£ si mes souvenirs sont bons. Le tout va au National Trust for Scotland). Il est environ 15 heures et nous entamons notre balade par les jardins. Il ne faut pas hésiter à explorer les nombreuses allées du grand potager surtout par cette saison. On trouve des arbres à fruits, notamment des framboises qui sont déjà assez mures. On en prend quelques unes au passage. Après un petit détour par les toilettes nous marchons jusqu’au château. On dit de celui-ci qu’il est hanté… Décidément ces écossais adorent les vieilles légendes. Si vous aimez l’histoire, vous découvrirez plus de détails en cliquant sur ce lien.

La visite des jardins est gratuite mais l’entrée du château est payante. Consultez les horaires et les tarifs sur le site officiel du NTS. Le prix actuel est de 13£ pour les adultes ce qui n’est franchement pas donné. On passe assez logiquement notre tour même si l’intérieur doit être très chouette à voir.

On préfère poursuivre en marchant le long du loch Fyvie (hé oui, il porte le même nom!) où on rencontre une famille de cygnes. Trop chou! Bon on ne va pas se mentir: on fait quand même attention de ne pas trop approcher… ça commence à souffler par ici.

De l’autre côté du lac on peut apercevoir un abri à bateaux. Est-il toujours utilisé? Difficile à dire mais c’est une possibilité à envisager. Nous repassons brièvement de l’autre côté du lac pour prendre quelques clichés sous un angle différent. Le temps file à toute allure : il est déjà 16h15.

Nous retournons à la voiture. Un petit biscuit, un peu d’eau et c’est reparti. Direction le château de Fraser, situé près du village de Kemnay. Le nom qui lui a été donné est celui de la famille qui y a vécu durant quatre siècles, mais il a porté un nom différent jusqu’en 1695 d’après ce qu’on peut lire sur le site internet Undiscovered Scotland. La visite des jardins est également gratuite. Il y a même une plaine de jeux pour les plus petits. On retrouve comme toujours les heures d’ouverture et les autres informations pratiques sur le site du NTS. Je réalise cette petite expédition seul car nos pieds ont déjà bien souffert. Pas question de découvrir les trésors et portraits de famille (12£ l’entrée pour les adultes tout de même) même si cela aurait été un plus pour ma culture générale. Malheureusement au bout de quelques minutes le ciel commence à se couvrir. Je retourne en vitesse jusqu’à la voiture et je programme le GPS.

Nous roulons jusqu’à Stonehaven, qui se situe sur la côte nord-est. Depuis Fraser Castle comptez environ 1h45 sans pause. Nous arrivons donc aux alentours de 19h dans notre avant-dernier logement: “Rooms at 31“. On trouve alors les clés dans une boite à combinaison à l’extérieur de la maison. Nous pénétrons alors dans un B&B où il n’y a cette fois personne pour nous recevoir. Tout est prévu pour le déjeuner, les tables sont dressées et à l’exception des chambres tout est commun (salle de bains, salle à manger, cuisine). Qu’on se le dise : cela a beaucoup moins de charme et d’authenticité que ce que nous avons découvert jusque maintenant mais le rapport qualité/prix est excellent. Ne vous attendez pas non plus à un déjeuner de luxe ou fait maison. On dirait presque un kot mais dans un bien meilleur état. Bref… Pour souper nous trouvons donc un petit magasin dans la rue plus bas où nous achetons des pizzas et des pâtes. Puis sous la pluie nous partons explorer la ville.

Nous arrivons sur la plage vers 20h40. La grisaille est au rendez-vous. Le vent et la pluie aussi. Soyons clairs : il fait dégueulasse. En soi Stonehaven n’a rien de bien particulier. C’est plutôt pour les points d’intérêt en dehors de la ville que nous avons choisi d’y séjourner le temps d’une nuit. Par exemple il y a le fameux château de Dunnottar que l’on peut rejoindre à pieds depuis le port. Plus au sud en suivant la A92, on peut aussi découvrir la réserve naturelle de Fowlsheug située près de Crawton, une ancienne communauté de pêcheurs ayant été abandonnée en 1927. Tout cela fait bien sûr partie de notre itinéraire pour notre dernière journée de road trip. Pourvu que le soleil fasse son retour!

Airbnb Rooms at 31



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *