[Écosse] Road Trip pt. 5: de Stonehaven à Edimbourg

Notre road trip touche tout doucement à sa fin mais il nous reste quelques activités à faire. Au programme : voir le château de Dunnottar, partir à la recherche des puffins dans la réserve de Folwsheug, puis repartir vers le sud en direction d’Édimbourg. Vu comme ça ce n’est pas grand chose mais la route est longue et le timing serré. Nous nous levons donc vers 8h15 et nous habillons pour aller prendre le petit déjeuner dans la salle à manger du B&B. Quelques pancakes – pas terribles – , un bol de céréales, un yaourt, un petit pain à la confiture, un verre de jus d’orange, et nous voilà repus pour la suite nos aventures. Nous récupérons alors nos affaires dans la chambre et quittons la maison avec toujours le même petit pincement au cœur. Qu’est-ce que ça va vite…

On embarque nos sacs dans la voiture et roulons jusqu’au château de Dunnottar. Dans le centre de Stonehaven nous sommes face à des travaux et la route principale est fermée. Nous faisons le tour par de petits chemins peu rassurants et pas forcément prévus pour tous les types de véhicules. C’est un peu le stress dès le matin. Nous arrivons finalement vers 9h15.

Le château – qui aurait été source d’inspiration pour le dessin animé Rebelle – trône fièrement sur son éperon rocheux en bord de la mer. Un chemin pentu et un sentier en terre permettent de rejoindre les ruines qui surplombent la mer d’une cinquantaine de mètres. Nous resterons plutôt en hauteur afin de profiter de la vue autour.

En regardant plus au nord on aperçoit le Stonehaven War Memorial, un monument construit en 1922, officiellement dévoilé en 1923 et dédié aux morts de la première guerre mondiale. D’autres noms ont été ajoutés à la fin de la seconde guerre. L’architecte, John Ellis, aurait imaginé ce design de temple en ruines probablement pour représenter les vies détruites de ceux dont le nom se trouve inscrit. On peut le visiter si on emprunte à pieds la route qui mène au château.

Vers 10h30 nous décidons de reprendre la voiture pour notre prochaine activité : découvrir la réserve naturelle de Fowlsheug. Elle se situe à quelques minutes de là encore un peu plus au sud. L’entrée de celle-ci se situe près de l’ancienne communauté de pêcheurs de Crawton. Nous arrivons sur place vers 10h45. Nous lisons alors les instructions sur les différents panneaux avant de pénétrer dans le monde des oiseaux de mer. On marche quelques mètres avant de tomber sur les premiers goélands.

Nous entrons dans un endroit où le calme et le respect de la faune sont des notions primordiales. Cette réserve a pour but de protéger et préserver les animaux en leur permettant de se reproduire et nourrir leur progéniture dans un environnement idéal. Malheureusement on apprend sur place en lisant les différents panneaux indicateurs que certaines personnes bien trop curieuses prennent des risques pour avoir les meilleures photos possibles et / ou tentent d’approcher les animaux, ces derniers finissant par prendre peur et parfois chuter de la falaise.

Quelle odeur sur place en tout cas ! Bref… on découvre que les puffins se regroupent souvent du côté du refuge d’observation, situé un peu plus loin que la falaise ci-dessus. On continue donc notre marche. En face du refuge on tombe sur un passionné de photographie qui a déjà pu en repérer quelques-uns. Et le plus drôle dans tout ça… c’est un français ! C’est ce qui nous permet de comprendre rapidement où sont les bêbêtes.

Un peu plus haut, on en aperçoit un qui fait un bon gros dodo. L’objectif que j’ai reçu en cadeau est vraiment très utile car sans cela il nous aurait été impossible de les observer.

Nous revenons alors sur nos pas et il commence évidemment à pleuvoir. Le chemin est un peu boueux de la veille alors forcément ça glisse un peu. Mais tout va bien, on finit par rejoindre la voiture sans encombres. Nous encodons Édimbourg dans le GPS et sur un coup de tête nous sommes tentés de faire une petite étape dans la ville de Stirling, qui parait-il vaut le détour pour son château et l’église de la Sainte-Croix. Pourquoi pas ! Après deux tours dans le quartier à la recherche d’une place de parking nous réussissons à en trouver une dans une rue pas loin de l’église. Nous commençons donc par celle-ci, notamment parce qu’il n’est plus possible d’y entrer après 16h.

En 1567 elle vit se fait couronner un roi d’Écosse, Jacques VI. On trouve quelques panneaux qui relatent de nombreux faits historiques ainsi qu’une copie de la bible pour la première fois imprimée en anglais.

A noter que l’entrée est gratuite mais un don minimum de 2£ est évidemment le bienvenu. Après un petit tour vite fait on ressort et on emprunte la rampe qui mène au château de Stirling. En longeant les murs sur la gauche on finit par avoir une vue sur le Old Town Cemetery, qui se situe derrière l’église.

On restera à l’extérieur du château car nous n’avons pas le temps de le visiter et évidemment… c’est payant. Il faut compter 16£ par adulte. On y découvre la chapelle historique, l’impressionnant Great Hall, mais aussi le palais royal, premier exemple d’architecture de la Renaissance dans les îles britanniques. Les appartements de la reine et du roi sont, parait-il, d’une grande beauté. A faire si vous avez du temps et un budget moins serré. A l’extérieur se trouve aussi une statue du roi Robert Bruce (règne de 1306 à 1329).

En regardant vers le nord-est on aperçoit le monument Wallace. La tour perpétue la mémoire d’un héros écossais du 13ème siècle, William Wallace. Elle est ouverte au public. Il faut visiblement grimper près de 250 marches… ce n’est donc pas de tout repos. On peut y voir des objets tels qu’une claymore – c’est une sorte d’épée – de plus d’1 mètre 60. Pas mal…

On profite encore quelques instants de la vue avant de partir… En plus il fait beau et assez chaud. Après la pluie de la veille ce n’est que du bonheur.Au bout de quelques heures nous revoilà à Édimbourg pour une dernière soirée. Nous garons la voiture au Q-Park Quartermile et marchons jusqu’à notre dernier logement. Il s’agit d’une petite chambre dans l’appartement d’un couple vraiment très sympathique, dans la rue West Richmond Street. Ce n’est qu’à une dizaine de minutes à pieds de la vieille ville.

Pour profiter de nos dernières heures sur place on se balade une dernière fois sur High Street. On avait aussi réservé une table dans le restaurant Zizzi, à Roxburgh Court. Nous dégustons donc un repas bien copieux avant de rentrer nous coucher. On regarde une dernière fois le soleil se coucher sur la ville avec une petite pointe de tristesse. Notre dimanche matin est un peu plus mouvementé. Il faut réorganiser toute notre valise qui se trouve toujours dans le coffre de la voiture. On range tout avant de quitter le parking. Il était prévu de rendre la voiture vers 10h30 chez Arnold Clark à Seafield.

Nous activons donc le GPS qui nous guide tout d’abord jusqu’à la pompe à essence pas loin de la location. Il faut refaire le plein avant de rendre le véhicule, ce que l’on fait. Nous déposons ensuite la voiture : tout est en ordre, ouf. Nous sommes soulagés. Le bus qui doit nous ramener au centre d’Édimbourg est à l’heure et patiente de l’autre côté de la rue ! Après quelques minutes de trajet avec tous nos sacs nous arrivons à Waverley. Il est temps de rentrer à la maison… Belgium here we come.

Airbnb de Kyla
Q-Park Quatermile



1 thought on “[Écosse] Road Trip pt. 5: de Stonehaven à Edimbourg”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *