[Rome] Vatican – Musées, place et basilique Saint-Pierre

Nous nous échappons alors de Rome pour entrer en premier lieu dans les musées de la Cité du Vatican. Cela regroupe douze musées où vous pourrez voir l’une des plus grandes collections d’art au monde ainsi que la chapelle Sixtine où les photos sont évidemment interdites. L’entrée de cette belle infrastructure est évidemment payante: qui l’eut crû. Selon la période de l’année et le jour l’accès est toutefois gratuit. Sinon il faudra compter 16 euros pour le tarif adulte. Il existe aussi des tarifs pour les étudiants sur présentation d’une carte valide. Attention : lorsque vous ferez la file à l’extérieur de nombreuses personnes essaient de vous vendre des billets et coupe-files. Oubliez ça!

Sans vraiment se soucier du chemin emprunté nous partons en direction de la Cour de la Pigna dont le nom provient de la pomme de pin géante enchâssée dans une niche semi-circulaire de la façade du Palais du Belvédère situé juste derrière la sphère dans la sphère de la photo ci-dessus (source), œuvre d’Arnaldo Pomodoro en 1990.

La pomme de pin a décoré d’autres monuments : elle s’est notamment retrouvée sur le sommet du Panthéon ainsi que sur une fontaine à Rome, avant d’atterrir ici. Sur cette étendue rectangulaire vous trouverez aussi quelques bancs, pas mal de verdure et un café en son centre qui, malheureusement, gâche un peu le décor.

Nous continuons notre route vers la galerie de bustes et statues du musée Chiaramonti, qui datent de l’époque impériale. Comme on pourra vite le constater leur identification se fait à l’aide, d’une part de chiffres romains pour la section, d’autre part de chiffres arabes pour identifier l’œuvre en elle-même (source). S’il n’y a pas trop de monde vous pouvez aussi admirer les mosaïques au sol dans les deux galeries.

Nous poursuivons notre balade et arrivons alors dans la cour octogonale du musée Pio Clementino, consacré à la statuaire grecque et romaine.

On pourra y voir de nombreuses statues telles que l’Apollon, ou le groupe du Laocoon du Vatican.

Plus loin dans la salle ronde – Sala Rotonda – achevée en 1779 et constituée de plusieurs statues gigantesques dans des niches on peut observer en son centre une vasque romaine géante en granit, plus précisément du porphyre rouge. Elle atteint 13 mètres de circonférence (source). On remarquera aussi le plafond de la salle et son oculus.

Après la salle grecque où l’on peut observer notamment le sarcophage de Sainte-Hélène et une mosaïque au centre de celle-ci, représentant Athena Pallas la déesse de la sagesse, on finit par enchainer les galeries dont une avec des tapisseries au mur.

On arrive ensuite dans la galerie des cartes.

On arrive ensuite dans les chambres de Raphaël. La fresque ci-dessus fait partie de la chambre de la signature, la salle la plus connue et celle qui abrite ce que l’on considère comme étant les plus belles œuvres de l’artiste. Chaque mur est consacré à un thème: la Théologie, la Philosophie, la Justice et la Poésie.

Notre visite touche presque à sa fin. On profite des fenêtres ouvertes pour jeter un œil sur la Cortile Della Pinacoteca. Nous décidons alors de boire un petit verre avant de rejoindre la sortie car il fait vraiment très chaud là-dedans ! On s’échappe de là en empruntant le fameux escalier de Bramante, un escalier en double hélice dessiné par Giuseppe Momo en 1932. Il y a en fait deux escaliers : l’un qui monte et l’autre qui descend. Les gens ne se croisent donc pas.

On longe les murs de la cité pour nous rendre sur la place Saint-Pierre.

Ci-dessus l’une des fontaines jumelles de la place. Celles-ci mesureraient environ 8 mètres de hauteur et sont appelées Gregoriana pour la plus ancienne et Clementina pour sa réplique. Il s’agit ici de l’originale.

Face à nous on peut admirer limposante basilique Saint-Pierre pour laquelle il faudra faire un peu la file pour y rentrer. N’oubliez pas qu’il est exigé une tenue correcte pour y rentrer même s’ils ont plus l’air de filtrer à la tête du client. On en a vu rentrer en short très court alors que des femmes en robe étaient parfois refusées. Point positif : l”accès à la basilique est gratuit.

Voici l’intérieur de la basilique. Au fond on peut apercevoir le baldaquin du maître-autel. On fera un petit tour vite fait pour aller observer les voûtes et la coupole.

Une vue de la place depuis l’entrée de la basilique.

On sort alors par l’entrée principale et on redescend la Via della Conciliazione. Nous sommes de nouveau à Rome, youpie ! Nous tournons ensuite à gauche sur la Via della Transpontina. On finit par boire un petit verre au café en face de la Gelateria Cremilla puis après cette pause rafraichissante nous passons à côté du Castel Sant Angelo.

On passe ensuite près de la Piazza Cavour. En face de nous on aperçoit un énorme bâtiment qui est en fait la cour suprême de cassation. Il commence à se faire tard et on a un peu mal aux pieds : on décide donc de reprendre le bus pour retourner à notre Airbnb. Pas de restaurant ce soir mais des pâtes quand même et une petite bière sur la terrasse.

Musées du Vatican



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *